Un peintre c'est quelqu'un qui essuie la vitre entre le monde et nous avec de la lumière, avec un chiffon de lumière imbibé de silence.                 Christian Bobin

PARCOURS

1956 - Jean-Luc Gosse dit "GOSS" nait à Elbeuf, en Normandie.








Sa jeunesse se passe dans le village d'Orival blotti entre les falaises et le fleuve, au détour d'une boucle de la Seine à une quinzaine de Kilomètres de Rouen.

Sur la commune d’Orival se trouvait le célèbre circuit de Rouen-les-Essarts ou se courait les courses de Formule 1 dans les années soixante - Est ce pour cela qu’il peint si vite ?

‍1961 ‍- ‍Premières ‍peintures ‍(paléolithiques)


‍1969 ‍- ‍Étude ‍des ‍bases ‍du ‍dessin ‍et ‍de ‍la ‍peinture, ‍trois ‍années,avec ‍l'école ‍A.B.C. ‍de ‍Paris


‍1970 ‍- ‍Cours ‍de ‍dessin ‍de ‍Michel ‍Lecomte, ‍Elbeuf


‍1971 ‍- ‍Première ‍exposition ‍au ‍Salon ‍d'Elbeuf ‍

‍2 ‍eme ‍Prix ‍d'encouragement ‍: ‍"Allée ‍de ‍Sologne" ‍à ‍J-L ‍Gosse ‍qui ‍a ‍15 ‍ans ‍et ‍déjà ‍des ‍qualités ‍de ‍vision ‍et ‍de ‍technique ‍(naissantes) ‍: ‍en ‍travaillant ‍il ‍devrait ‍un ‍jour ‍
‍affirmer ‍sa ‍personnalité.


‍Le ‍Journal ‍d'Elbeuf ‍(oct ‍- ‍1971)






‍1972 ‍- ‍J-L ‍laisse ‍aller ‍son ‍imaginaire ‍psychédéliquesur ‍la ‍2 ‍cv ‍de ‍son ‍grand ‍frère ‍Daniel. ‍














‍1972 ‍- ‍École ‍d'Art ‍Paul ‍Colin
il ‍a ‍seize ‍ans ‍quand ‍il ‍s’installe ‍rue ‍des ‍Martyrs, ‍dans ‍le ‍9eme ‍arrondissement ‍à ‍Paris, ‍pour ‍suivre ‍les ‍cours ‍de ‍l’École ‍d’Art ‍du ‍célèbre ‍affichiste ‍Paul ‍Colin

‍Paul ‍Colin, ‍était ‍l'un ‍des ‍meilleurs ‍affichistes ‍du ‍XXe ‍siècle. ‍Il ‍accompagna ‍les ‍gloires ‍de ‍Joséphine ‍Baker ‍ainsi ‍que ‍l'émergence ‍des ‍revues ‍noires.

‍Cours ‍de ‍Dessin ‍Académique ‍de ‍M. ‍Oberfalser ‍
Cours ‍de ‍Peinture ‍de ‍Mme ‍Catherine ‍Pietta
Cours ‍de ‍Graphisme ‍et ‍de ‍Calligraphie ‍de ‍M. ‍Jean ‍Larcher ‍
















‍1973 ‍/ ‍1974 ‍et ‍1979 ‍- ‍Copiste ‍au ‍Musée ‍du ‍Louvre
La ‍femme ‍de ‍Paul ‍Colin, ‍peintre ‍cubiste, ‍encourage ‍Goss, ‍en ‍dehors ‍des ‍cours ‍d'illustrations, ‍à ‍étudier ‍les ‍techniques ‍de ‍peinture ‍à ‍l’huile ‍des ‍anciens ‍et ‍le ‍fait ‍entrer ‍au ‍Musée ‍du ‍Louvre. ‍Là ‍il ‍approfondi ‍avec ‍ferveur ‍ses ‍connaissances ‍sur ‍l’art ‍des ‍grands ‍maîtres ‍et ‍se ‍passionne, ‍entre ‍autre, ‍pour ‍l’école ‍de ‍Barbizon.













‍"Les ‍Glaneuses" ‍de ‍Jean-françois ‍Millet, ‍peint ‍au ‍musée ‍du ‍Louvre ‍devant ‍l'original ‍












‍"Master ‍Hare" ‍de ‍Sir ‍Joshua ‍Reynolds, ‍peint ‍au ‍musée ‍du ‍Louvredevant ‍l'original












‍"Le ‍repos ‍de ‍Diane" ‍de ‍François ‍Boucher, ‍peint ‍au ‍musée ‍du ‍Louvredevant ‍l'original


‍"Le ‍fait ‍de ‍peindre ‍dans ‍les ‍salles ‍du ‍musée ‍devant ‍le ‍public ‍avec ‍en ‍permanence ‍une ‍vingtaine ‍ou ‍une ‍cinquantaine ‍de ‍personnes ‍vous ‍observant ‍en ‍silence ‍oblige ‍l’artiste ‍à ‍une ‍concentration ‍particulière, ‍un ‍abandon ‍de ‍soi, ‍celà ‍permet ‍de ‍se ‍surpasser. ‍C’est ‍un ‍des ‍rares ‍moments ‍où ‍un ‍peintre ‍se ‍trouve ‍en ‍représentation, ‍en ‍spectacle." ‍
C’est ‍peut-être ‍cela ‍qui ‍attirera ‍GOSS ‍vers ‍le ‍monde ‍du ‍théâtre. ‍C’est ‍en ‍effet ‍dans ‍cet ‍univers ‍riche ‍en ‍émotions ‍qu’il ‍puisera ‍son ‍inspiration. ‍Ses ‍modèles ‍préférés ‍sont ‍comédiens, ‍danseurs ‍ou ‍musiciens. ‍Tous ‍ces ‍artistes ‍deviennent ‍ses ‍complices ‍et ‍aiment ‍rechercher ‍la ‍pose, ‍découvrir ‍le ‍costume ‍ou ‍la ‍coiffure ‍adéquate, ‍trouver ‍l’expression ‍recherchée ‍et ‍capter ‍la ‍bonne ‍lumière.















‍Cachet ‍du ‍Louvre ‍et ‍autorisation ‍de ‍copier ‍- ‍7 ‍mars ‍1974 ‍(dos ‍du ‍tableau ‍Master ‍Hare)




‍1974 ‍- ‍Les ‍Ateliers ‍Publidécor












‍Goss ‍à ‍démarré ‍sa ‍carrière ‍en ‍1974, ‍comme ‍décorateur ‍dans ‍les ‍ateliers ‍mythiques ‍de ‍Publidécor ‍à ‍Montreuil, ‍il ‍a ‍ici, ‍réalisé ‍des ‍centaines ‍de ‍toiles ‍pour ‍les ‍cinémas ‍parisiens. ‍Ces ‍grandes ‍toiles ‍peintes ‍étaient ‍exposées ‍chaque ‍semaine ‍sur ‍la ‍devanture ‍des ‍façades ‍des ‍cinémas ‍des ‍grands ‍boulevards.Il ‍a ‍également ‍réalisé, ‍dans ‍ces ‍ateliers, ‍des ‍décors, ‍pour ‍des ‍Théâtres ‍parisiens ‍et ‍de ‍grands ‍décors ‍pour ‍les ‍vitrines ‍de ‍grands ‍magasins ‍comme ‍"le ‍Printemps".



















‍1976 ‍à ‍1981 ‍- ‍illustrateur ‍indépendant ‍pour ‍la ‍revue ‍
"Sciences ‍& ‍Vie"



‍De ‍1976 ‍à ‍1981, ‍le ‍magazine ‍"Sciences ‍& ‍Vie" ‍à ‍publié ‍plus ‍de ‍200 ‍illustrations ‍signées ‍

‍Jean-Luc ‍Gosse. ‍Certaines ‍de ‍ces ‍planches ‍ont ‍également ‍été ‍publiées ‍par ‍le ‍magazine ‍italien ‍"Science ‍e ‍Vita ‍Nueva". ‍Ces ‍illustrations ‍ont ‍accompagnés ‍les ‍textes ‍de ‍journalistes ‍et ‍hommes ‍de ‍sciences ‍réputés ‍: ‍Jacqueline ‍Denis ‍L'Empereur, ‍Alain ‍Gliksman, ‍Renaud ‍de ‍la ‍Taille, ‍Pierre ‍Rossion, ‍Antoine ‍de ‍Caunes, ‍Gérald ‍Messadié, ‍Dr ‍Jacqueline ‍Renaud, ‍Jean-rené ‍Germain... ‍La ‍plupart ‍de ‍ces ‍images ‍ont ‍été ‍réalisées ‍à ‍la ‍gouache ‍traitée ‍au ‍pinceau ‍et ‍à ‍l'aérographe ‍accompagnée ‍de ‍réhauts ‍de ‍crayons ‍de ‍couleurs.










‍1979 ‍- ‍Copiste ‍au ‍Musée ‍Gustave ‍Moreau ‍- ‍Paris ‍

‍Gustave ‍Moreau ‍(1826-1898) ‍fut ‍un ‍peintre ‍symboliste ‍d'avant ‍les ‍Symbolistes, ‍et ‍le ‍plus ‍singulier ‍d'entre ‍eux. ‍Un ‍regard ‍superficiel ‍pourrait ‍ne ‍voir ‍en ‍lui ‍qu'un ‍illustrateur, ‍parmi ‍beaucoup ‍d'autres, ‍des ‍légendes ‍mythologiques, ‍alors ‍que ‍les ‍thèmes ‍puisés ‍dans ‍la ‍mythologie ‍lui ‍servaient ‍seulement ‍de ‍prétexte ‍à ‍exprimer ‍sur ‍ses ‍toiles ‍les ‍aspirations ‍de ‍son ‍idéologie ‍personnelle.

















‍"Le ‍Cavalier" ‍peint ‍au ‍musée ‍Gustave ‍Moreau ‍devant ‍l'original.





‍1979 ‍- ‍Exposition ‍internationale ‍: ‍

‍"de ‍l' ‍hyperréalisme ‍américain ‍au ‍réalisme ‍européen" ‍- ‍Rouen












‍1987 ‍- ‍1991 ‍- ‍Expériences ‍Théâtrales ‍Attiré ‍depuis ‍toujours ‍par ‍la ‍musique ‍et ‍l'expression ‍théâtrale, ‍GOSS ‍à ‍participé ‍et ‍a ‍été ‍associé ‍à ‍la ‍création ‍de ‍nombreux ‍spectacles. ‍Le ‍rôle ‍de ‍décorateur, ‍affichiste, ‍accessoiriste, ‍comédien, ‍bonimenteur, ‍maquilleur ‍ou ‍musicien ‍d'occasion ‍lui ‍à ‍permis ‍de ‍s'imprégner ‍de ‍ce ‍monde ‍magique ‍de ‍la ‍représentation ‍en ‍public. ‍Il ‍se ‍régale ‍et ‍s'inspire ‍de ‍ce ‍milieu ‍où ‍les ‍coulisses ‍sont ‍aussi ‍passionnantes ‍que ‍le ‍devant ‍de ‍la ‍scène















‍1996 ‍- ‍Exposition ‍personnelle ‍et ‍conférence ‍- ‍Amman ‍- ‍Jordannie ‍

‍- ‍en ‍présence ‍de ‍M. ‍l'ambassadeur ‍de ‍France ‍et ‍du ‍Ministre ‍de ‍l'éducation ‍de ‍Jordanie














‍1996 ‍- ‍Vice ‍Président ‍de ‍l'association ‍“Espace ‍Montauriol“ ‍- ‍Montauban

‍présidée ‍par ‍Madame ‍Marie-France ‍Baylet













‍1996 ‍- ‍Représente ‍le ‍Tarn ‍et ‍Garonne ‍lors ‍du ‍500eme ‍anniversaire ‍de ‍la ‍naissance ‍M. ‍de ‍Lavalette ‍- ‍Ile ‍de ‍Malte












‍1996 ‍- ‍Exposition ‍à ‍la ‍Maison ‍de ‍l'Europe ‍- ‍Paris

‍présidé ‍par ‍M. ‍Phillipe ‍Douste ‍Blasy ‍- ‍Ministre ‍de ‍la ‍Culture












‍2000 ‍- ‍Création ‍du ‍groupe ‍ailleurs ‍et ‍exposition ‍à ‍la ‍Galerie ‍Ariel ‍Sibony, ‍Place ‍des ‍Vosges ‍- ‍Paris













‍2000 ‍- ‍Commissaire ‍d'exposition ‍pour ‍le ‍salon ‍d'Octobre ‍de ‍Montauban

‍2000 ‍- ‍Stages ‍"Art ‍Visuel" ‍Bamako ‍- ‍Mali

‍2002 ‍- ‍Président ‍de ‍ARTAEM ‍: ‍" ‍Association ‍de ‍Recherche ‍et ‍de ‍Transmission ‍des ‍Arts ‍en ‍Mouvement ‍" ‍(Lot)

‍2004 ‍- ‍Invité ‍d'honneur ‍du ‍salon ‍de ‍Masseret ‍

‍2004 ‍- ‍Expérience ‍cinématographique ‍"S'que ‍tout ‍le ‍monde ‍est ‍OK ‍? ‍! ‍"  Asil ‍Production

‍2003 ‍- ‍2004 ‍- ‍Exposition ‍"l'art ‍en ‍dix ‍mouvements" ‍chateau ‍de ‍Chalais ‍- ‍Charente

‍2005 ‍à ‍2010 ‍- ‍Participations ‍aux ‍ventes ‍aux ‍enchères ‍"Atout-Coeur" ‍Toulouse

‍2005 ‍- ‍Invité ‍d'honneur ‍du ‍salon ‍de ‍Castelsarrasin ‍

‍2005 ‍- ‍Invité ‍d'honneur ‍du ‍salon ‍de ‍Limoges ‍

‍2005 ‍- ‍Commissaire ‍d'exposition ‍pour ‍le ‍groupe ‍"Atout ‍Coeur" ‍dans ‍le ‍cloître ‍de ‍l'Abbaye ‍des ‍Capucins ‍- ‍Hôtel ‍4 ‍étoiles ‍à ‍Montauban







Détail de "Jupiter et Sémélé" peint au musée Gustave Moreau devant l'original. Devant l'escalier mythique du musée.